Author Archives: Judith9717

  • -

Interview avec Rodolphe de mon capitaine.com

Category : Inspiration

 

Retrouvez toute l’interview sur

 

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com

Bonjour Judith, tu es l’auteur d’un beau roman de fantasy  LES MAÎTRES DU VENT aux éditions Artège Jeunesse, et tu es une ancienne du lycée militaire d’Aix en Provence comme moi. C’est entre autre pour cela que j’ai souhaité t’interviewer.

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT
Oui, j’y ai préparé l’école spéciale militaire de Saint-Cyr pendant trois ans. J’ai réussi le concours mais j’ai décidé de m’orienter vers d’autres études.

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com
En quoi cette expérience a inspiré ce premier roman ?

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT

C’est vrai que j’ai envisagé de devenir officier de l’armée de terre lorsque j’étais plus jeune. Ce métier me fascine et en même temps m’interroge constamment.  Et donc forcément, cela se ressent dans ce premier roman. J’y livre une réflexion très personnelle sur le métier des armes et sur la guerre. Et puis, dans les maîtres du Vent, il y a deux écoles  finalement très inspirées du lycée militaire et de Saint-Cyr . L’ambiance d’ internat, les amitiés très fortes que l’on peut y nouer, les cours sopo, la tactique, l’exaltation de la patrie, « les loose topo », le rapport particulier des fantassins à la terre, et bien sûr l’aventure sous toutes ces formes.

chargez les images pour voir la photo

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com
Au-delà de l’ inspiration, quelles sont les compétences acquises grâce au milieu militaire qui t-ont aidé à mener à bien ce projet de roman.

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT
J’ai connu ce milieu en étant étudiante en lycée militaire. De plus, je suis épouse de militaire donc par la force des choses, je continue de côtoyer beaucoup d’hommes et de femmes en treillis. Ce que je retiens, c’est vraiment le sens de la fraternité, une vraie solidarité que l’on ne trouve nulle part ailleurs. J’ai pu l’éprouver grâce à ce roman. Lorsque j’ai dit à mes amis que j’écrivais un roman et que je cherchais des relecteurs pour le corriger, les premiers à se manifester et à m’aider concrètement sont des amis militaires. Je pense à toi évidemment et j’en profite pour te remercier sincèrement. Tu as cru à ce roman bien avant que je lui trouve un éditeur !

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com

Eh oui, j’avais pu le lire en avant première ! Je ne lis pas souvent des romans de fantaisie, mais là, je l’ai dévoré en une après midi sur le bord de la piscine. Tout l’environnement et l’histoire sont prenants et je me suis vraiment senti concerné par la dimension militaire du livre. Cette fraternité d’arme, cette quête de sens, le tout, réveillé par l’esprit guerrier m’anime, fait de ce livre un véritable régal à savourer.

A l’époque j’habitais à Tahiti et toi en métropole, nous avons eu de longues discussions à propos de son édition et de la stratégie à adopter. Mais j’imagine que je ne suis pas le seul à y avoir travaillé. Ton mari qui est un de mes Bazars* à Saint-Cyr y a beaucoup contribué.

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT
En effet. Mon mari a travaillé en amont sur le roman, sur les batailles du roman et les scènes de combat pour leur insuffler plus de réalisme… il a également réalisé les cartes du roman  ! Comme quoi les cours de topographie militaire peuvent aussi servir à créer des univers fantastiques !

Chargez les images pour voir la photo

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com

En résumé, on peut être militaire et créatif !

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT

Oui bien sûr ! Mon-capitaine.com  en est la preuve ! De par leur formation, les militaires sont hyper polyvalents. Ils ont aussi beaucoup d’histoires à raconter.  Et je trouve dommage qu’il n’y ait pas plus de liens entre l’armée et les auteurs de fiction. Sur mon dernier salon littéraire, j’ai rencontré deux illustrateurs talentueux qui avaient notamment travaillé sur une BD de récits de guerre d’Afghanistan. Malgré leurs efforts en ce sens, ils déploraient ne pas avoir pu rentrer en contact avec d’anciens combattants. Comme si le milieu militaire et artistique étaient incompatibles. Je leur ai acheté la BD et l’ai fait lire à des militaires pour avoir leur retour. Malgré les belles qualités esthétiques de la BD,  les histoires relatées étaient complètement invraisemblables, très éloignées de la réalité de terrain. Quel dommage !
Ce que j’aime dans ton blog, c’est justement le fait que tu crées des ponts entre le milieu militaire et le milieu civil !

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com

C’est vrai que j’essaye de faire des connexions entre des mondes différents.

Pour écrire un roman, il faut de l’organisation et de la persévérance. Quels sont tes secrets pour y arriver?

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT

Une communauté de beta lecteurs géniaux qui m’ont soutenue pendant toute la période de rédaction du roman… des militaires, mais aussi des amis avec des sensibilités très différentes : développeur informatique passionné de jeux vidéos, juriste féru d’Histoire, musiciens, professeur de français, médecin, sculpteur…

Pour l’écriture pure, je vais te révéler quelques trucs tout simples qu’on peut appliquer à n’importe quel travail de rédaction. J’ai beaucoup utilisé le logiciel Antidote, un assistant d’écriture et de correction orthographique que je recommande absolument. J’utilise aussi tout le temps le dictionnaire des synonymes de l’université de Caen. Un dico en ligne gratuit http://www.crisco.unicaen.fr et le dictionnaire des difficultés de la langue française aux Editions Larousse.
Au sujet de l’organisation…, c’était plutôt l’anarchie. Il faut que j’améliore ce point. J’écrivais strictement quand cela me chantait. J’ai essayé de m’imposer un nombre de mots par jour… 500 … mais ça a toujours été un échec.
Pour garder la motivation, je me suis créé une petite playlist sur le thème du vent que tu peux retrouver sur mon site …http://lesmaitresduvent.com/category/ecrits-vains/ Personnellement, travailler en musique m’aide à me concentrer !

 

chargez les images pour voir cette photo

Rodolphe Barkhausen de mon-capitaine.com

Est-ce que tu as une citation que tu apprécies particulièrement et que tu souhaites partager?

Judith Bouilloc, auteur du Roman LES MAÎTRES DU VENT

Je n’ai pas vraiment de citation fétiche. Certaines me parlent plus que d’autres selon les circonstances. Donc je vais t’en donner deux qui me font penser à mon-capitaine.com « La créativité est contagieuse, faites la tourner ! »
Einstein

« Who dares wins » la devise de la SAS mais aussi de l’un de nos régiments français !  Devine lequel ?**

 

 

*Bazar est, dans le jargon Saint-Cyrien, le mot pour désigner quelqu’un qui a fait Saint-Cyr une ou plusieurs années après le Cyrard qui utilise cette expression.

** « Qui ose gagne » est la devise du 1er Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine. Ce régiment prestigieux appartient à la brigade des Forces Spéciales.

Crédit Image: Aurélia Lemonnier / J E Theriot

 


  • -

Agenda

Category : Actualité

Retrouvez moi en dédicace au

 

Salon du livre féminin à Hagondange le 25 février 2017 

 

 

Au Printemps du livre de Montaigu le 8 et 9 avril 2017 

Afficher l'image d'origine

Nice Fictions le 28-29 et 30 avril

Au Salon Délivrez-nous à  Salon de Provence le 13 mai 2017

 

——————————————————————————————————————————————————————————————————-

 

Au Festival de Mouans Sartoux le 7-8-9 octobre 2016 

http://www.lefestivaldulivre.fr/

Afficher l'image d'origine

Au Pradet pour le Salon Contes et Légendes  le 29 octobre 2016

À  la FNAC de Cannes, – 83 rue d’Antibes  le mercredi 9 novembre 2016 

À Reims au Salon du Livre Religieux Jeunesse, le 26-27 novembre 2016

Au Festival « Un Livre, des livres » – Toulon –  le  3 et 4 décembre 2016

 

——————————————————————-

À Lyon, le samedi 24 septembre 2016 à la Librairie de L’Emmanuel 

Au Pradet, Partir en Livre, le 20 juillet , Parc Cravéro 

Afficher l'image d'origine

À Nice, le samedi 2 juillet à Nice à la librairie Jean Jaurès de 14h à 18h00

À Bitche, le vendredi 3 juin à la librairie Hoellinger de 15h00 à 18h00

 


  • -

Ils en ont parlé

Category : Ils en ont parlé

TV CRISTAL : Interview du 9 juin 2016

LIBRARIE GIBERT JOSEPH PARIS ( 26 BOULEVARD SAINT MICHEL )

 » Entre une mère guérisseuse, un oncle sculpteur et le souvenir d’un père mort au combat, Yann Egoak ne sait quelle voie choisir. À travers les écoles d’art et de guerre du continent, au fil des amitiés et des ennemis qu’il rencontre, il saura trouver sa place dans ce monde cosmopolite en dépit des préjugés. Un roman merveilleusement bien écrit où la guerre, l’art, l’amitié et la compassion accompagnent une quête initiatique dans un univers superbement construit !
Un one-shot fabuleux à lire absolument !
À partir de 12 ans. Coup de cœur de Julie.  »

Critique Gibert-joseph

FAMILLE CHRÉTIENNE : Edition du 21 septembre 2016 

« Les descriptions fabuleuses et très littéraires de cet excellent roman de fantasy n’ont rien à envier à sa profondeur. Judith Bouilloc, dont c’est le premier ouvrage, propose de vraies réflexions sur l’amitié, l’art, la paix, le pouvoir, l’amour. Avec une réelle densité spirituelle, cette aventure grand format, jamais violente ni excessive, est à mettre entre toutes les mains. »

Lire l’article dans son intégralité sur le site de Famille Chrétienne 

LE RÉPUBLICAIN LORRAIN : Edition du 6 août 2016

une jeune romancière dans le sens du vent

 

« Avec les Maîtres du vent, Judith Bouilloc signe un ouvrage d’héroic fantasy plein de fraîcheur et de personnages attachants »

Lire l’article dans son intégralité sur le site du Républicain Lorrain

judith-bouilloc-chez-elle-a-bitche-est-deja-plongee-dans-l-ecriture-d-un-deuxieme-livre-photo-rl-1470417133

Interview avec Julie Rabiller de RCF Vendée – 4 Mai 2017

Ecouter toute l’interview

123 LOISIRS.COM – 17 octobre 2016

« Un roman fantastique de qualité pour les adolescents, coup de cœur du comité de lecture. Yann est un héros très attachant qui mûrit au fil des pages et de ses apprentissages ; il croit aux valeurs de courage, de droiture et d’amitié. La recherche de sa vocation est un long parcours. Les combats fratricides donnent l’occasion à Yann d’avoir une vraie réflexion sur la guerre et la façon d’être d’un militaire défendant sa patrie, conscient de la valeur de la vie humaine. Premier roman très réussi de Judith Bouilloc. »

Lire toute la critique sur le site d’123 loisirs

Lire toute la critique sur facebook

CHOUETTE UN LIVRE -18-04-2017

« Un roman astucieux, où les forêts se nomment Dodone, Barento ou Verzy, et la capitale de Waldgan, Yggdrasil – et dont les chapitres sont placés sous la haute bienveillance du Cimetière marin de Paul Valéry. Un roman dynamique, dans la lignée des romans de collège et d’initiation, mais avec cette « touche française » qui le démarque des séries industrielles anglo-américaines. »

Lire tout l’article

A TOUCH OF BLUE MARINE – Chronique du 2 novembre 2016

« Du JK Rowling à la française »

Lire tout l’article

MON CAPITAINE.COM -Interview du 14 décembre 2016

« Tout l’environnement et l’histoire sont prenants  (…)  Cette fraternité d’arme, cette quête de sens, le tout, réveillé par l’esprit guerrier  fait de ce livre un véritable régal. »

Lire tout l’article 

 

MA BIBLIOTHEQUE IDEALE – Article du 27 octobre 2016

« Ce premier roman de la jeune Judith Bouilloc a été une découverte très agréable et on sent transparaître à chaque ligne de cette prenante histoire toute la culture et la passion de l’auteur pour la littérature fantasy. »

Lire toute la critique

LA PETITE SOURIS DU WEB – Chronique du 26 juin 2016

« Un gros coup de cœur pour ce premier roman » (…) « A mi-chemin entre Tolkien et Bottero, ce roman est à savourer »

Lire toute la critique 

 

LECTEURS DE BABELIO 

Fnitter – 2 juin 2016

« Oui j’ai adoré ce livre, avec même une tendance à oublier son caractère jeunesse. Presque en passe de me réconcilier avec le genre après un énième et décevant tome de dystopie toujours sur la même trame. Et puis on revient au héros garçon et j’ai également apprécié de n’avoir pas à subir moultes et dégoulinantes amours adolescentes à toutes les pages.
Une première oeuvre aboutie, un récit qui se suffit à lui-même (loin des trilogies en 5 ou 6 tomes en vogue en ce moment). Fan des Potter et de la Fantasy « light », jeunes comme adultes, vous passerez un agréable moment dans cet univers. »

Lire toute la critique 

 

 

LiliMaya – 24 mai 2016

« Vous avez toujours rêvé de voler dans les airs ? Vous aimez les récits initiatiques ? Embarquez à la rencontre des maîtres du vents »

Lire toute la critique

 

 

Gouelan – 25 mai 2016

« J’ai aimé le message de sagesse qui ressort de cette histoire fantastique. Une paix sculptée dans le marbre, aérienne, dansante et mélodieuse. L’écriture harmonieuse nous permet de passer un agréable moment de lecture ».

Lire toute la critique 

 

Atos – 2 juin 2016

« Aventure, action ! Les vents sont avec nous et nous emportent dans ce roman plein de rebondissements !
Les caractères des personnages sont marqués, les décors bien plantés, l’intrique bien menée »
Lire toute la critique 

 

Soleney – 16 juin 2016

« La légende raconte que cette terre ne serait qu’une roue gigantesque, et que seuls les arbres de Waldgan l’empêcheraient de tourner. »

 
 
 
Gabylis – 31 mai 2016
 
« Très très belle découverte que ce roman jeunesse de Judith Bouilloc ! Une auteure à suivre, assurément, car elle signe là un premier roman de grande qualité. La langue est limpide, le style fluide, le rythme du récit prenant. Un vrai régal ! »
 
 
Gwen21 – 21 septembre 2016

 » Mais si J. K. Rowling et Alain Damasio semblent avoir avantageusement inspiré Judith Bouilloc, elle a su créer avec talent un monde magique qui assume sa propre identité et qui tient bien la route. En tout cas, pour un premier opus, c’est réussi et très prometteur. »

Lire toute la critique 

 LES LIVRES SONT LA PREUVE QUE LA MAGIE EXISTE 

Lire la publication

 

L’INFO TOUT COURT -17 octobre 2016

« Les Maîtres du Vent ou la puissance de l’imaginaire « 

 L’HOMME NOUVEAU – 24 septembre 2016

« Écrit avec vivacité, ce roman de fantasy séduira garçons et filles à partir de 10 ans. Le jeune Yann, personnage attachant, évolue dans un monde imaginé par l’auteur, mais avec des aspirations bien humaines. On y trouve avec plaisir une belle exaltation de l’amitié, du sens du service, de la recherche du beau et du bien, du droit et du sacrifice, côtoyant aussi le mal, la jalousie, la volonté de puissance ou l’orgueil. Une lecture agréable pour une histoire enlevée et très distrayante. »

 

L’ODYSSÉE LIVRESQUE

Lire la publication

 

ZELIE – Mars 2017 – numéro 17 spécial ados

Lire le magazine en ligne 

 


  • -

  • -

Trouver le roman

Category : Commander le roman

Vous pouvez trouver le roman ou le commander dans toutes les librairies

Sur le site de l’éditeur Artège Amazon Fnac Decitre

 


  • 0

L’histoire

Category : Le roman

 

Imaginez  un continent en forme de roue :
Une forêt antique en son coeur,
Des aurores agitant le ciel au dessus des sommets du Nord,
Une île mystérieuse au Sud entourée d’une mer taquine
où l’on apprend à écrire le Vent.

Envolez vous pour l’univers des maîtres du Vent !

Porte-étroite

 

 

Le jeune Yann Egoak quitte  Waldgan, sa forêt natale pour découvrir Avel, la République des Vents. Il ne tarde pas à intégrer Gio, l’école des maîtres du vent qui forme l’élite de la République. Il y rencontre un autre Waldganger, le vaillant Adémar, ainsi que  Baldomero, l’Avéli effronté mordu de voile avec qui il va vivre quelques trépidantes aventures.
Au programme: cours de solfège éolien,   cours d’envol, invocation de vents plus ou moins violents,  échappée belle  sous la mer, espionnage et pillage de secrets bien gardés…
Les élèves de Gio vont vivre deux années mouvementées dans le but de devenir à leur tour des maîtres du Vent.

Pour écouter le premier chapitre lu par Jeanne du blog Aux livres de mes ruches 

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’interview que j’ai donnée au site culturel  » l’info tout court ». 9 mots clés pour parler des Maîtres du Vent.

 

Augustin Frison roche

Page facebook des Maîtres du Vent
Pour suivre l’actualité du roman. Vous pouvez également me donner vos retours via cette page ou m’envoyer vos dessins. Je me ferai un plaisir de les publier sur le site et sur la page.

 


  • -

Pour me contacter

Category : Contact

Pour m’écrire un mail, cliquez ici !

Pour me suivre ou me joindre sur facebook c’est par  là !

Pour me retrouver sur la plus grande communauté de lecteurs en ligne, pour échanger sur les dernières sorties fantasy, pour parler littérature, philosophie, gastronomie, théologie… que sais-je encore  ? C’est sur babelio que ça se passe !

Me suivre sur twitter !

À très bientôt,

Merci !

 


  • -

Inspirations

Category : Inspiration

Dans cette rubrique, je voudrais vous faire part des méthodes, des outils, des œuvres inspirantes qui m’ont aidée à écrire les maîtres du vent.

Si vous avez une idée d’article, une question particulière sur le roman vous pouvez laisser un commentaire ou me contacter.

 


  • 1

Fanarts

Category : Illustrations , Non classé

Si vous aussi vous êtes inspirés, vous pouvez m’envoyer vos dessins par le formulaire contact, je me ferai un plaisir de les publier sur le site ou sur la page facebook dédiée 

 


  • 0

De la musique dans l’air

 

Le monde de Gilgal est réel puisque j’ai tout inventé !
Pour le faire vivre, je vous propose d’autres créations… musicales, cette fois-ci !

Pour le fun et pour l’amour de la musique, voici donc quelques chansons enregistrées spécialement pour les internautes  !

HEGOAK

Une interprétation de l’Hymne basque Hegoak qui a inspiré le nom du personnage principal du roman. Non, ce n’est pas de l’elfique ! C’est du basque et c’est aussi mélodieux !

Au chant : Judith Bouilloc
À la guitare : Jibs Square
Mixage audio : Laurent Chambon

 

Paroles

Hegoak ebaki banizkio
Neuria izango zen
Ez zuen aldegingo.

Bainan horrela
Ez zen gehiago xoria izango.

Eta nik,
Xoria nuen maite.

Traduction 

Si je lui avais coupé les ailes
Il aurait été à moi
Il ne serait pas parti

Oui mais voilà,
Il n’aurait plus été un oiseau

Oui mais moi,
C’était l’oiseau que j’aimais

LE CHANT DES GARDIENS

Au chant et à la guitare : Jibs Square.
Mixage audio : Laurent Chambon

Paroles

Racines de Gilgal, piliers de la Terre,
Séquoias d’Yggdrasil, vous portez l’univers.
Par les sentiers de Kuusk, Gardiens fauchons le vent.
Ô frères d’armes, jurons de veiller sur Waldgan.

Yisheng, abreuve-nous du sang de tes dragons
Et nous pourrons goûter les fruits de Kikajon.
Cueillons les feuilles dansantes de la folle Verzy.
Protégeons le miel de Syco sans un bruit.

Barento nous a dit d’user enfin nos yeux
jusqu’à en faire pleurer les saules merveilleux
d’Holzwege et fleurir les chênes de Dodone.

Jacaranda, Morondava, Vanaprastha.
Douze forêts chéries, un idéal en soi.
Waldgan, voici ma vie, le Gardien te la donne.